CHANG ou CHANG : UN DRAME DE LA VIE SAUVAGE
(Chang : A Drama of th Wilderness) de  Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack (USA - 1927) - Durée 1h04

Aventures - Documentaire en NB-Muet sonorisé-Intertitres français avec Kru (Kru, membre de la tribu lao), Chantui (Chantui, son épouse), Nah (le fils et héritier de la maison de Kru), Ladah (leur petite fille), Namul (Namul), Than (Than, un ami du village lao) et les habitants voisins des lieux de tournage.

La vie d'un paysan pauvre du Siam (l'ancienne Thaïlande) et sa lutte quotidienne pour sa survie : Kru vit au milieu de la jungle dans une petite maison sur pilotis qu'il a construite lui-même. Sa femme, Chantui, son garçon Nah, sa fille Ladah, le bébé dans son berceau et le singe Bimbo composent la famille. Mais les bêtes sauvages rôdent et attaquent les chèvres, les veaux, les buffles. Kru retourne dans son village demander de l'aide pour organiser une battue : une panthère et deux tigres sont tués. La famille revit en paix. Cependant, Kru a capturé un "Bébé Chang" (un éléphanteau) et l'a attaché à sa maison. La mère, furieuse, revient chercher son petit et démolit le logis. Toute la famille fuit dans la jungle jusqu'au village. La troupe d'éléphants sauvages attaque. Ils détruisent tout sur leur passage. Mais Kru et ses compagnons vont les piéger et les poursuivre pour tenter de les enfermer dans un enclos...

Selon la page Wikipédia du film, celui-ci a été réalisé en décors naturels sans aucun trucage, plusieurs fois la vie des acteurs ou des réalisateurs se retrouvant en danger lors de scènes avec des animaux sauvages. Il fut nominé  à la toute première Cérémonie des Oscars en 1929, à la catégorie de la "Meilleure image, Production Artistique Unique". Par la suite, les deux réalisateurs Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack ont également réalisé ensemble le célèbre film-culte "King Kong" en 1933. Le film "Chang" fut considéré longtemps comme perdu, jusqu'à ce qu'en 1988 une copie soit retrouvée en bon état. Plus de détails et des critiques sur ces blogs : cliquer ici, ici, ici, et ici